MARRAKECH LE SOS D’UNE VILLE MORIBONDE

MARRAKECH LE SOS D’UNE VILLE MORIBONDE

Par : Ahmed EL JABRI

Il est des villes marocaines qui sous l’effet du Covid-19 souffrent le martyre certes plus que d’autres, surtout celles dont l’économie dépend étroitement du secteur d’activité le plus touché par la prévalence de la pandémie devenue aujourd’hui, hélas, incontrôlable : le tourisme. La situation critique et alarmante qui prévaut à Marrakech depuis l’instauration en mois de mars d’une batterie de mesures préventives aussi arbitraires qu’impromptues en fait indéniablement un cas d’espèce au regard du ban et de l’arrière ban à l’exception d’un gouvernement manifestement insouciant, peut-être fataliste et carrément dépassé par les événements.

La paralysie générale qui s’étend à tous les secteurs vitaux de la cité ocre ne présage que davantage de scepticisme, de précarité (+ de 70% de sa population dépendent directement ou indirectement du tourisme comme source de revenu) et d’insalubrité en raison de l’état précaire et défaillant de son système sanitaire. Tous les signes précurseurs d’un malaise qui commence déjà à peser lourdement sur le climat général et les ingrédients déclencheurs de troubles sociaux étant donc réunis, l’on se demande s’il n’est grand temps pour le gouvernement de se pencher sur l’échafaudage d’un plan d’urgence pour intuber et sauver Marrakech qui plie jour après jour sous le fardeau des divers problèmes structurels et organisationnels témoins vivants d’un long héritage honteux d’anarchie, de mauvaise gouvernance et de gestion aléatoire des affaires publiques.

C’est à juste titre ce climat de morosité économique frôlant le coma doublée d’une déprime aiguë et d’une psychose collective, jusqu’alors étrangères aux Marrakchis, qui a poussé ces derniers à lancer un SOS via les réseaux sociaux dans l’espoir d’une action gouvernementale d’envergure à même de soulager la cité ocre de ses maux et d’éviter un débordement qui pointe à l’horizon et une recrudescence certaine de la précarité, de l’indigence et de tous les aspects négatifs qui s’y associent (criminalité, prostitution, mendicité…)

Toujours est-il que les Marrakchis en particulier et les marocains en général sont aujourd’hui appelés à relever le défi, à faire preuve de civisme, de patriotisme et de solidarité et à assumer leur propre responsabilité en se conformant aux dispositifs de protection et de lutte contre la propagation de la pandémie sous peine d’un retour imminent et inévitable au confinement sanitaire avec son impact psychique et économique qui risque d’être plus néfaste qu’auparavant sachant que l’Etat a épuisé ses ressources financières et ne pourrait plus octroyer d’aide à ses citoyens; et ce conformément au discours que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a adressé hier soir à la Nation à l’occasion du 67ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple.

رابط مختصر
2020-08-22 2020-08-22
صرخة agadir