LE FLAGRANT DÉLIRE DU MINISTÈRE DU TOURISME

LE FLAGRANT DÉLIRE DU MINISTÈRE DU TOURISME

Par Ahmed EL JABRI

Après les déclarations fallacieuses récentes du Ministre du Tourisme le 05 mai 2020 sur la page Facebook du RNI selon lesquelles les Guides de Tourisme auraient tous bénéficié du soutien du Fonds Spécial pour la gestion de la pandémie du Covid-19, déclarations -soulignons-le- qui n’ont pas été sans soulever l’indignation et le tollé des professionnels de ce secteur qui compte presque 4000 guides ne bénéficiant d’aucune couverture sociale ou médicale ni même de reconnaissance pour leur rôle louable dans la diplomatie parallèle, le Ministère de tutelle leur revient avec une décision non des moindres saugrenues et inconstitutionnelles. En effet, alors que les Guides de Tourisme peinent à joindre les deux bouts en raison du chômage qui leur est imposé par la pandémie et alors qu’ils s’attendaient à ce que le gouvernement accorde un intérêt à leurs revendications légitimes, le Ministère du Tourisme, insoucieux comme à l’accoutumée des répercussions négatives de ses décisions abusives et inhumaines sur le moral des Guides de Tourisme surtout en cette période de vaches maigres, donne ses directives à ses Délégués Régionaux et Provinciaux pour la mise en vigueur d’un ensemble de mesures ou de conditions auxquelles les Guides de Tourisme doivent d’ores et déjà se soumettre, et ce conformément au bulletin dont une copie nous est parvenue. Des conditions polémiques, arbitraires l’une autant que l’autre et carrément rejetées par les Guides de Tourisme, mais qui, selon le Ministère de tutelle, sont le sine qua non de l’obtention de l’aide prévue par le Fonds Spécial pour La Gestion de la Pandémie conformément aux hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. En ce faisant, le Ministère du Tourisme, dans un esprit de pure vendetta, n’a pas hésité à imposer sa propre loi outrepassant ainsi ses pouvoirs et ses prérogatives. Une faute certes délictuelle sachant que le Ministère de tutelle a profité du confinement et des diverses préoccupations prioritaires qui y sont liées pour tramer une telle machination.

Rappelons que les Guides de Tourisme ne cessent de manifester leur mécontentement quant à l’ensemble des dispositions décidées unilatéralement et arbitrairement par le Ministère du Tourisme, lesquelles dispositions visent à revêtir l’agrément du Guide de Tourisme d’un caractère contractuel et temporaire et dont le renouvellement dépendra, par le dessus le marché, de l’humeur et de l’état d’âme des ingénieurs du tant controversé Arrêté Ministériel 02.14.553. Ce sont ces mêmes dispositions boudées catégoriquement par les Guides de Tourisme que le Ministère de tutelle essaie aujourd’hui d’appliquer en profitant de la crise qui frappe de plein fouet la profession du guidage touristique remuant ainsi le couteau dans la plaie. Flagrant délire pour ainsi dire qui survient quelques jours à peine après les déclarations mal fondées du Ministre du Tourisme qui viennent renforcer la conviction des Guides de Tourisme que le Ministère de tutelle patauge dans les contradictions. En effet, à moins qu’on n’ait tort, comment est-ce que le Ministère a-t-il déclaré que ces professionnels aient tous bénéficié d’une aide puis tout nier de manière indirecte mais catégorique en soumettant le soutien modique à un ensemble de conditions inadmissibles, désobligeantes et préjudiciables aux droits des Guides de Tourisme que leur garantit la constitution en tant que citoyens dont, notamment, le droit de défendre leurs acquis et leur dignité ? L’on se demande, par conséquent, s’il n’est pas grand temps que le Ministère du Tourisme réajuste sa stratégie de gestion du dossier des Guides de Tourisme – si stratégie il y a – et d’envisager une approche participative au lieu d’une approche absolutiste et d’une politique de chantage qui vraisemblablement lui confèrent la conviction qu’il peut faire la pluie et le beau temps à sa guise et au détriment des intérêts de 4000 Guides de Tourisme

رابط مختصر
2020-05-20 2020-05-20
صرخة agadir